Je trinque, tu trinques, il trinque…tout le monde le fait…selon ses coutumes. Si l’action de trinquer désigne le fait d’entrechoquer son verre avec une personne avec qui on va célébrer un moment, les coutumes diffèrent selon les régions et pays. Le terme nous vient d’Allemagne où « trinken » veut dire « boire ». L’action, elle, remonte au Moyen-âge où les Grecs et les Romains avaient l’habitude de boire à la santé des Dieux. Le fait de trinquer revêt une aussi une valeur sociale…symboliquement, celui qui refuse de trinquer, refuse le partage avec l’autre. Voyageons un peu pour voir pourquoi et comment s’exprime cette tradition pratiquée un peu partout dans le monde !

Trinquer en se regardant dans les yeux.

Une certaine constante revient dans différentes contrées du monde : celle de trinquer en se regardant dans les yeux. Cela remonterait encore au Moyen-âge où il était coutumier d’empoisonner les gens. Ainsi, on choquait les chopines de manière à ce que les breuvages se mélangent et on se regardait droit dans les yeux afin de tester la bonne foi de chacun. Tout signe de stress permettait de déceler un éventuel empoisonneur ! Cette tradition se perpétue en Allemagne et aux Pays-bas, où l’on prononce un « Prost » qui signifie « que cela puisse être utile ». Notre « Tchin-tchin » national, lui viendrait de Chine où les soldats français auraient importé l’expression « Tsing tsing » qui signifie « salut » en cantonais.  En Estonie, on dit « Terviseks » qui signifie « Santé », l’expression est suivie d’un « Seuls les cochons commencent à manger sans boire un shot de vodka »

Les expressions les plus exotiques pour trinquer !

Les consonances hongroises et asiatiques le sont pour le moins ! En Hongrie, les verres ne s’entrechoquent pas et on prononce « Egészségedre” en guise de bonne santé. Au Vietnam, on dit “Chúc suc khoe” et “tram phan tram”. Cela sert à souhaiter la santé à ses convives, la seconde signifie littéralement « 100 % », on le dit généralement avant de boire un shot cul sec. Finalement, au Japon, on nourrit l’idée suivante : « servir la bière à tes voisins tu feras, jamais à toi-même tu serviras ». Et on dit « Kampai » qui signifie que votre erre est vide. Soyez vigilant de ne pas prononcer un « tchin-tchin » français qui veut dire “zizi” en japonnais !

Rendez-vous à La Belle Équipe, pour une bonne trinquette à la française!

 

 

 

Categories: insolite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sit ut dictum non libero amet,